Du 30 avril au 5 mai 2018, Camille Barthoulot, Mathieu Bollecker et moi, Ylvinn Bousquet sommes partis au Népal via UVS International afin de venir en aide aux enfants d'une école de Panauti.

Nous avons rejoint sur place notre correspondant Sanjaya Sainju qui a été d'une énorme gentillesse tout au long de notre aventure. Le premier jour, comme nous avions pris du retard suite à des vents violents, nous ne sommes arrivés que vers minuit à l'hébergement aux alentours de Panauti. La famille, qui nous a accueillis, nous avait quand même attendus et avait préparé un bon plat local à base de riz, soupe et légumes. Nous étions logés dans une maison plutôt confort avec tout le nécessaire.

Les travaux de peinture, même Sanjaya s’y met !

Le lendemain nous sommes allés à l'école à la rencontre des enfants et de leurs professeurs. Après un accueil dans leur tradition et des distributions de fleurs par dizaines, nous nous sommes présentés et avons échangé avec les professeurs. Nous avons fait le tour de l'école pour voir les travaux qui nous y attendaient. Au menu :

  • ponçage
  • plusieurs couches de peintures
  • mise en place d'un drainage derrière l'école.

La plupart des travaux se sont déroulés sans problèmes. Il a juste fallu s'adapter aux conditions locales et attendre quelques jours une couleur de peinture. Nos matinées étaient consacrées aux travaux et les après-midi nous animions des activités sportives avec les enfants. Ils étaient très jeunes, il fallait donc souvent changer et adapter les jeux afin qu'ils soient toujours attentifs.

Lors du dernier jour, ils avaient préparé un pot de départ. Nous en avons profité pour distribuer des fournitures scolaires ainsi qu'une dotation de matériel sportif de chez Decathlon. Lors de cette fête pour nous remercier, ils nous ont remis un diplôme. Nous avons fait beaucoup de photos avec les enfants avant un adieu plein de sourires !!! Sportivement, Cette école publique accueille actuellement 35 élèves, soit 11 de plus depuis la réalisation des travaux.

Propos reccueillis par Eliane, de l'association Alsace Népal (contacts locaux d'UVS International).