Baptiste Steinmetz et Alexandre Schmerber sont étudiants en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) et dans le cadre de leur licence ils montent un projet humanitaire au Mali (Ndlr : Dans l'école UVS International)

Ils sont jeunes et ne craignent pas le thermomètre qui monte à 50 °C à l’ombre à cette saison. Du 8 au 18 avril, ils se rendent à Sala, dans la région de Bamako, pour réaliser « leur » projet de licence intitulé « sport et santé ».  

Tous deux sont en 3 année d'étude et ont choisi comme spécialité « activités physiques adaptées et santé ». « On se destine à encadrer des activités sportives pour des personnes handicapées, des jeunes en difficulté sociale ou en milieu carcéral... » Dans le cadre de leur formation, ils ont travaillé pour l’association UVS International qui œuvre ici et ailleurs, notamment au Neuhof dans la banlieue de Strasbourg et au Mali.

Sa vocation : favoriser la pratique sportive dans les quartiers populaires, grâce à l’organisation d’animations de proximité.

En attendant de trouver un job à la sortie de leur cursus, Alexandre et Baptiste se lancent dans une grande aventure. « Le sport peut être un outil de développement et l’association UVS International a ouvert une école pour des enfants déscolarisés à Sala près de Bamako, qui accueille une trentaine d’élèves, filles et garçons, âgés de 12, 13 ans », expliquent-ils. Nous nous rendrons dans cette école avec le projet de restaurer des installations sportives — un terrain de volley — et de lancer des activités de course d’orientation. »

Un budget de 3100 €

Ces futurs éducateurs ont choisi de mettre l’accent sur des pratiques sportives peu répandues. Il n’y a pas que le foot ou le basket dans la vie...

« La course d’orientation est totalement inconnue au Mali, précisent les deux étudiants. C’est une discipline qui peut se pratiquer dans des endroits variés, nécessite des qualités d’endurance, de vitesse et de réflexion stratégique. » Un sport qui permet de donner aux jeunes des notions élémentaires de l’orientation géographique, d’apprendre à se servir d’une boussole.

Ils ont choisi également de promouvoir le volley-ball « car les enfants du centre n’ont jamais eu l’occasion de voir ni de pratiquer cette discipline qui met en avant des valeurs fondamentales comme celles de la non-violence, l’esprit d’équipe, la convivialité et l’adresse, tout en permettant la mixité. »

Compte tenu du caractère un peu exceptionnel de ce projet, les deux étudiants ont sollicité plusieurs partenaires pour boucler un budget d’un montant total de 3 100 €, le voyage représentant plus de 1800 €. Ils ramènent aussi du matériel sportif à l’école, ballons, balises de course d’orientation, boussoles, des fournitures scolaires...

 

Article du Journal L'Alsace

Photos signées Baptiste et Alex (n'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir).